Our Recent Posts

Archive

Tags

Reine-des-prés, l’antidouleur royal : Saviez-vous que l'aspirine a une origine végétale?

Avant que l'aspirine devienne ce médicament si connu, on l’utilisait déjà pour soigner ses maux. Ainsi à l'origine de l'aspirine nous retrouvons deux plantes: le Saule Blanc et la Reine-Des-Prés.

Dès le Moyen-Age les fleurs odorantes de la Reine-des-prés étaient utilisées pour lutter contre la fièvre et les rhumatismes.

En 1835, 10 ans après la découverte de la salicine, un chimiste suisse, Karl Jacob Löwig isole le principe actif de la reine-des-prés : l'acide salicylique, aussi appelé acide spirique. Ce composé est très proche de celui du saule blanc, la salicyline.

Si de nos jours l'aspirine utilisée est obtenue par synthèse chimique, ses principes actifs proviennent donc de la flore commune, la reine-des-près et le saule blanc.

L'action anti-inflammatoire est pratiquement identique, l'avantage de la reine des prés par rapport à l'aspirine est que la reine des prés protège la muqueuse gastrique grâce à ses tanins. Chose que ne fait pas l'aspirine.

Alors pourquoi ne pas utiliser directement la plante ?

Une plante est un être vivant. Complet. Composé de pleins de molécules, de cellules, de gènes… comme nous. Ce n’est pas la molécule à laquelle on veut la réduire, ce fameux « principe actif » mis en avant pour avoir le droit de consommer cette plante avec la caution de la science toute puissante.

La phytothérapie est sans doute la plus vieille médecine du monde.

Les plantes médicinales contiennent des principes actifs qui exercent une action biologique directe sur l’organisme. En réalité, chacune d’elle offrirait deux à trois cents composants différents. Selon les phytothérapeutes, c’est de l’interaction entre ces différentes substances que naîtrait l’efficacité thérapeutique.

Hippocrate disait " La nature est le premier médecin et ce n'est qu'en favorisant ses effets que l'on obtient quelques succès ".

©2018 by LoveYourself. Proudly created with Wix.com