L'ACHILLÉE MILLEFEUILLE (ACHILLEA MILLEFOLIUM)

La « maitresse du sang »Cette expression nous vient de Matthew Wood(1), phytothérapeute réputé pour sa connaissance de l'herbalisme traditionnel américain. Wood nous explique qu'elle a des propriétés circulatoires multiples.


Elle permet de réguler les flux de sang des profondeurs vers la surface. Ces propriétés peuvent être utilisées judicieusement dans les contextes suivants.


C'est justement parce que l'achillée a une grande affinité pour le sang qu'elle joue un rôle majeur dans la régulation des cycles féminins.


L'achillée est l'une des meilleures plantes hémostatiques que nous ayons dans notre pharmacopée naturelle. Elle a la capacité d'arrêter les saignements abondants.


Problèmes de retour veineux


L'achillée améliore les échanges au travers des capillaires et des veinules. Il a sa place dans les mélanges pour améliorer le retour veineux chez les personnes ayant des déficiences constitutionnelles de ce coté là.

Michael Moore(2) la recommande pour les problèmes de varices pendant la grossesse, comme cataplasme de feuilles fraiches (et donc une application locale, pas une prise en interne car elle est contrindiquée pendant la grossesse). Un macérât huileux ou un onguent peut aussi être appliqué sur les varices.


Sphère rénale et urinaire


Lorsque les reins n'arrivent plus à faire leur travail (insuffisance rénale), la peau peut aider à éliminer certaines substances par sudation. L'achillée, en favorisant la circulation périphérique et la transpiration, peut soulager les reins malades. Elle sera prise en infusion chaude pour favoriser la diaphorèse. On note que l'achillée est aussi très diurétique.

Une infusion de la plante (fraiche si possible) est antiseptique des voies urinaires et peut donc s'avérer utile dans les cystites.


Sphère uterine


L'achillée, en infusion des sommités fleuries, est excellente pour l'aménorrhée, qu'elle soit passagère (due au stress par exemple) ou chronique. Prendre une ou deux tasses d'infusion par jour jusqu'à ce que les règles démarrent.

Elle est aussi excellente pour la dysménorrhée, en particulier lorsqu'il y a douleurs et crampes, parfois avec écoulement de petits caillots, ou parfois avec écoulements lents et épais.

Elle est utile pour les cas de ménorragies (règles trop abondantes). Elle peut être utilisée en application locale (bains de sièges) contre les leucorrhées.

Elle est aussi utile lorsque de petits saignements persistent au bout de 5 ou 6 jours de règles, avec un endomètre évacué en quasi totalité, mais avec de petits morceaux qui ont du mal à se détacher et saignent.

Elle a été traditionnellement utilisée avec succès pour contrôler tout saignement post-partum.

Pour simplifier, l'achillée régule le cycle menstruel. Elle fait ce travail au travers du sang, mais aussi probablement au travers du foie et de l'utérus qu'elle décongestionne. On se souviendra que le foie est responsable de la dégradation des hormones en excès.

Elle sera utile dans tout protocole pour soulager l'endométriose.

Si déséquilibre hormonal, l'achillée aura un effet équilibrant assez subtil. Elle active l’élimination des hormones en excès au niveau du foie, elle peut donc aider lorsqu’il y a une situation d’hyperœstogénie relative, trop d’œstrogènes par rapport à la progestérone pendant certaines parties du cycle. D'une manière directe, elle agit très faiblement sur la partie lutéale du cycle. Basé sur mon expérience, il faut lui associer du gattilier pour une action lutéale plus prononcée.


Je finis par une citation de Maria Treben(4) qui résume bien les effets bénéfiques le l'achillée chez la femme :

« Je ne peux pas recommander suffisamment aux femmes l’achillée millefeuille. Qu’il s’agisse d’une jeune fille ayant tendance à avoir des règles irrégulières ou d’une femme d’un certain âge en pleine ménopause, ou même après cette période, pour toutes les femmes, jeunes et vieilles, il est important de boire de temps en temps une tasse d’achillée millefeuille. Elle a une excellente influence à tout point de vue sur le bas-ventre de la femme, de telle façon qu’elle ne peut rien faire de mieux pour sa santé que d’aller chercher au cours d’une promenade à travers champs et forêts un petit bouquet d’achillée millefeuille. »


Digestion


L'achillée a une grande affinité pour la sphère digestive. En tant que tonique amer, elle orchestre la relâche des différents sucs digestifs lorsque prise avant les repas. Après les repas, son aspect aromatique en fait un bon antispasmodique et réduit les fermentations, et son aspect amer tonifie l'activité des muscles lisses.

Mais revenons au concept de congestion. Les nutriments sont acheminés de l'intestin vers le foie au travers de la veine porte. La circulation portale, si congestionnée dû à un repas trop copieux, trop lourd, peut être débloquée grâce à l'achillée. La circulation se fera mieux dans la zone abdominale, ce qui peut soulager les hémorroïdes, qui sont souvent aggravées par la pression exercée par une congestion abdominale (le flux sanguin a du mal à remonter du rectum vers le cœur).

Pour les hémorroïdes sanglantes, on peut utiliser un bain de siège préparé à partir d'une infusion de la plante. Fournier(7) explique qu'elle « agit d'une manière spéciale et directe sur les vaisseaux et les nerfs du rectum et cette action est tout à la fois astringente, tonique et sédative ».

Lorsque les intestins sont enflammés, lorsqu'il y a colite, parfois avec saignements, parfois avec diarrhées, l'achillée peut rendre de grands services grâce à ses capacités hémostatiques et astringentes.

Elle peut être utilisée dans les cas de diarrhée chez l'enfant.

En facilitant les échanges au niveau de la veine porte et du foie, l'achillée permet une meilleure nutrition de l'individu. Elle est donc recommandée pendant les périodes de faiblesses, d'asthénie générale, de dénutrition.


Congestion du foie


L'achillée, en favorisant une meilleure circulation sanguine, permet de soulager un organe congestionné. La congestion est l'augmentation de la quantité de sang contenue dans un organe, due à une inflammation ou une irritation locale. L'organe en question a trop été sollicité, il est gros au toucher et parfois douloureux.

Le foie est très vascularisé, très (trop) sollicité aujourd'hui et donc sujet à la congestion. Michael Moore utilise l'achillée pour les problèmes d'inflammation de foie dans les cas suivants :

o Suite à une infection entérique (« tourista ») avec diarrhée de couleur jaune / verdâtre, signifiant que le foie relâche une grande quantité de bile ;

o Suite à un abus d'alcool ;

o Suite à un abus de viandes et graisses animales (langue chargée et blanche, parfois jaune vers le fond de la bouche), particulièrement chez la personne ayant l'habitude de manger une nourriture stricte ;

o Chez la personne ayant la quarantaine mais pensant qu'il ou elle peut toujours faire la fête comme si elle avait 20 ans.

Le foie et le sang sont reliés d'une manière intriquée. Le foie filtre le sang et le nettoie, le sang irrigue le foie et le nourrit. L'achillée favorise ces deux processus.

D'où l'association chez certains auteurs entre achillée et problèmes de peau (voir Valnet(6)), car peau et foie sont très souvent connectés. Lorsque le foie n'arrive plus à évacuer les déchets, la peau prend la relève, ce qui crée des problèmes d'inflammation cutanée divers (dermatoses, eczéma, etc.)


Sphère psychologique


L'achillée est le remède du « guérisseur blessé ». C'est la plante des professionnels de la santé qui ont tendance à se sacrifier pour aider les autres, mais à se retrouver blessés émotionnellement.

D'une manière générale, une infusion régulière fera du bien à la personne sensible et fragile, facilement blessée par le regard ou les commentaires des autres.

Contrindications


o L'achillée est contrindiquée pendant la grossesse (tonique pour les contractions utérines) ;

o Contrindiquée chez les allergiques à la famille des astéracées.


#phytothérapie #naturopathie #femmes #protection #gynécologie #santé