Le goût et l’odorat : signes majeurs de bonne santé

Perdre le goût et l'odorat, c’est perdre nos repères.

Nous n’avons plus d'appétit, car les plats n'ont plus aucune saveur. Le petit café du matin ou le carré de chocolat devant la télé ne sont plus vraiment un plaisir.

Privés de leur odeur, les endroits que nous fréquentons semblent différents, désincarnés.

Nous ne reconnaissons plus les parfums. Notre propre odeur nous échappe, et avec elle une part de notre identité.

Parfois nous nous sentons en insécurité : « et si j'avais laissé le gaz ouvert ? ».

Le stress et l'anxiété s'installent, préparant le terrain de la depression


Muscler son goût et son odorat c’est possible

Un exercice pour entraîner votre odorat

Le professeur Joyeux nous indique que : « Stimuler son odorat, c’est prévenir et reculer ces maladies neurodégénératives graves. Les chercheurs pensent que la maladie pourrait être reculée de 5 ans !5 »

Certaines odeurs jouent sur nos émotions, elles peuvent avoir des effets stimulants ou apaisants. Elles sont détectées par nos neurones olfactifs et ces derniers vont activer d’autres parties de notre cerveau qui contrôlent les émotions.

Il est donc fondamental de préserver et d'aiguiser notre odorat. Voici un exercice à faire chez soi :

Choisissez 6 huiles essentielles que vous aimez. Vous pourrez opter pour des huiles aux parfums différents si vous avez perdu une partie de vos sensations olfactives (exemple 1), ou avec des différences plus subtiles si votre objectif est d'affiner votre odorat (exemple 2).

Exemple 1 :

  • Le citron

  • Le clou de girofle

  • La rose

  • L'eucalyptus globulus

  • La menthe poivrée

  • La lavande vraie

Exemple 2 :

  • Le thym à Thymol : odeur classique du thym.

  • Le thym à Carvacrol : odeur plus douce et plus poivrée que le thym à thymol.

  • Le thym à Linalol : odeur rappelant la lavande, légèrement épicée, avec des notes de bergamote et d’agrumes.

  • Le thym à Thuyanol : odeur mentholée, résineuse, avec des notes d’eucalyptus.

  • Le thym à Géraniol : odeur forte de citronnelle ou de citron complétée par de la mandarine.

Respirez chaque flacon par le nez, lentement, au calme, loin de toute odeur perturbatrice et essayez de reconnaître l'huile essentielle correspondante (sans regarder l'étiquette bien sûr).

Réalisez cet exercice le matin et le soir pendant trois mois minimum.

Laissez venir à vous les sensations et notez dans un carnet votre ressenti et votre taux de réussite.

Classer les huiles en trois catégories :

  1. une colonne qui concerne les flacons avec lesquels vous avez obtenu un résultat avec certitude,

  2. une deuxième colonne avec les flacons qui vous ont fait douter,

  3. et enfin une troisième pour les flacons avec lesquels vous n’avez obtenu aucune sensation.

Vous pourrez ensuite sentir à nouveau les flacons sur lesquels vous avez eu une sensation avec certitude pour fixer cette odeur et la stocker dans votre bibliothèque olfactive.

Notez vos progrès au fur et à mesure.

Je vous souhaite de belles expérimentations et de profiter de vos sens le plus intensément possible.

N’hésitez pas à transférer ce mail aux personnes de votre entourage qui souffrent d’une perte du goût ou de l’odorat !