Maladie du foie: Hépatite peut etre engendrée par la prise de médicaments

La majorité des médicaments sont métabolisés par le foie et peuvent donc l’endommager ou altérer son fonctionnement en cas de surdosage.


On parle d’hépatite médicamenteuse pour désigner des anomalies hépatiques engendrées par des médicaments classiques (plus de 1300 sont identifiés comme potentiellement responsables) dont les plus souvent incriminées sont le paracétamol, les antibiotiques, les anti-inflammatoires et anti-douleurs, les psychotropes et les anti-épileptiques. Les autres produits de plus en plus souvent en cause sont les plantes médicinales (plus d’une cinquantaine identifiée), végétaux et des compléments alimentaires (très forte croissance, thé vert, produits utilisés comme amaigrissants, produits de bodybuilding…), des produits illégaux (cocaïne, amphétamine, crack….).


Ces divers médicaments et produits peuvent causer toutes les formes d’atteinte hépatiques connues, les hépatites aiguës étant de très loin la forme la plus fréquente (90 %). Plus rarement on peut voir une hépatite chronique, voire une cirrhose.


L’hépatite aiguë survient rarement de façon prévisible du fait d’un surdosage volontaire ou accidentel comme c’est le cas avec le paracétamol. Le plus souvent, elle survient de façon imprévisible, alors que le médicament est utilisé comme recommandé. On parle alors d’hépatite idiosyncrasique. Elle ne survient que dans une très faible proportion d’individus (1/1000 à 1/1000000).


Les facteurs favorisants sont loin d’être toujours identifiés. Il peut s’agir d’une maladie hépatique sous-jacente fragilisant le foie, de l’interaction avec d’autres médicaments (anti-tuberculeux par exemple), de la prise excessive d’alcool (paracétamol, méthotrexate), et de prédispositions génétiques liées aux enzymes qui métabolisent les médicaments ou d’une susceptibilité immunitaire particulière comme dans les maladies auto immunes. Chez les adultes de 50 ans, elle représente la première cause d’hépatite aigüe mais elle peut arriver quel que soit l’âge, y compris chez les enfants. Cet effet indésirable ayant une fréquence faible, les essais cliniques ne permettent pas toujours de le mettre en évidence.


Voila pourquoi il est important de:

PRENDRE SOIN DE SON FOIE: cure detox etc

CONSULTER UNE OU UN SPECIALISTE

Esaayer une alternative plus naturelle : plantes, respiration, massage, yoga Ne prendre des médicaments que si c'est vraiment nécessaire


Prenez soin de vous