SE PRÉPARER POUR LES FÊTES AVEC LA NATUROPATHIE

Parfois fetes de noel rime avec stress angoisse, dispute de familles etc......comme gèrer et mieux vivre ce stress? et ces émotions

Comment apprécier la saison des fêtes quand on est déjà épuisé et stressé ?


NOËL - Entre toutes les invitations, les courses de cadeaux, les déplacements et la pression familiale, le “beau rêve blanc” risque pour beaucoup de tourner au cauchemar.

D’ailleurs, 62% de la population trouve les vacances “un peu” ou “très” stressantes.


Astuces :


1. Tout d'abord, définissez vos priorités. ...

2. Demandez de l'aide pour les tâches les plus difficiles. ...

3. Limitez votre usage des réseaux sociaux. ...

4. Écoutez une playlist reposante. ...

5. N'oubliez pas de prendre de grandes inspirations. ...

6. Allez vous promener.


Autres astuces naturo : Préparation du corps avant les fêtes et detox après les fêtes


1- Mettre son système digestif au repos dès début décembre : Éliminer les plats industriels, réduire les sucreries, viennoiseries et les produits laitiers, limiter les charcuteries. Privilégier les légumes crus et cuits (60% mini de votre apport) ainsi que les fruits. Je soutiens le travail de filtration de mon foie avec des plantes comme pissenlit, chardon marie, artichaut par exemple. Boire un bol d’eau tiède au réveil avec du jus de citron ou vinaigre de cidre. (si non problème d’acidité) Un jour par semaine je fais une monodiète de pommes ou compote crue maison et ne mange que cela aux trois repas. Le plus possible je pratique le jeûne intermittent, en sautant le petit déjeuner ou le diner en suivant les envies et signaux de mon corps.

2- Je gère mon stress : Le matin je bouge en faisant des exercices de yoga, une balade au grand air, du vélo, ou de la natation, je varie chaque jour. Je peux faire des exercices de cohérence cardiaque chaque jour (applications smartphone). Pensez aux élixirs floraux personnalisés sur demande, ou un harmonisant d’urgence pour gérer ses émotions.

3- La veille de noël : Je remplace mes repas par une monodiète aux jus de légumes et fruits ou compote crue ou bananes ou pommes selon mes envies.


Se protéger

Il vaut mieux prévenir que guérir. Ainsi, prenez immédiatement avant le repas une cuillère à café bombée de psyllium diluée dans un grand verre d’eau tiède. Ces graines de plantain des Indes (Plantago ovata ou ispaghula) chargées en mucilage vont former un « gel » protégeant les muqueuses intestinales, favorisant la digestion, limitant l’absorption de l’alcool et modérant votre faim. Un effet protecteur similaire peut être obtenu en avalant une cuillerée d’huile d’olive ou de charbon végétal dans de l’eau pour diminuer l’impact de l’alcool, toujours avant d’avaler quoi que ce soit. N’oubliez pas ensuite de bien mâcher les aliments. Le broyage mécanique par les dents et l’action préliminaire de la salive sont en effet en soi une partie du processus digestif. Ce qui se fait en amont n’aura pas à se faire en aval, en somme ! Côté alcool, la fête sera vraiment plus folle si vous privilégiez des crus bio. Moins chargés en sulfites et dénués de résidus de pesticides, ils seront bien moins enclins à déclencher des céphalées. Buvez à petites gorgées et veillez à limiter au maximum les mélanges aux effets délétères. Avec ses bulles festives, le champagne peut par exemple accompagner de nombreux mets, de l’apéritif au dessert en passant par le fromage comme le brebis ou les bleus, pour ne citer qu’eux.


4- Le Jour J : Mangez un fruit avant de partir, cela évite de se jeter sur les petits fours. Éviter les mélanges d’alcool et privilégier un bon verre de vin rouge. Pensez à boire un verre d’eau entre chaque verre d’alcool pour bien se réhydrater. Prenez le temps de savourer chaque bouchée, en mastiquant lentement. Couchez vous avec une bouillotte sur le foie pour l’aider dans son travail de filtration, il a besoin de chaleur


5- Le lendemain : Buvez un bol d’eau tiède additionnée de jus de citron. Au réveil et buvez tout au long de la journée. On peut sauter le petit déjeuner ou manger un fruit par exemple, surtout si l’on se remet ensuite à table le midi. Aller vous balader 30 min au grand air.


Et si, malgré toutes ces précautions, les excès conviviaux ont eu raison de votre pep’s, ayez le réflexe menthe poivrée (Mentha piperita) pour atténuer maux de tête et brouillard mental. Appliquez une goutte pure d’huile essentielle en massage des tempes et le haut de la nuque, deux ou trois fois, le temps du malaise. Une tisane de racines de kudzu (Pueraria lobata) peut aussi apporter une aide précieuse : des études sur des souris ont montré qu’elle atténuait fortement l’effet de l’alcool sur leur organisme. Mais si vous avez vraiment tiré sur la corde, et souffrez de la fameuse « gueule de bois » avec céphalées et migraines persistantes, tentez la méthode Gardelle, du nom du kinésithérapeute qui l’a mise au point. Elle consiste à appliquer simultanément une bouillotte chaude au niveau du foie et une poche de glace enveloppée dans un linge au niveau de la tête pendant dix minutes.


Récupération

Côté estomac malmené et lourdeurs digestives, rien de tel que le classique boldo (Peumus boldus). Riche en boldine, un alcaloïde possédant une puissante action cholagogue et cholérétique, cette plante améliore l’assimilation des repas trop copieux. Et bien sûr (mais vous devriez naturellement en avoir envie), remplacez donc le repas du lendemain par une monodiète permettant de mettre au repos le système digestif. Au choix : compote de pommes, de poires, ou soupe de légumes riches en aliments soufrés (poireaux, céleri branche, oignons, navets, brocoli) ayant la capacité de drainer le foie. Entre les deux fêtes, prolongez cette mini-trêve en évitant certains aliments : desserts sucrés, viandes en sauce, charcuterie, produits laitiers, alcool et café. Drainez votre organisme en buvant une tisane détox ou en optant pour une décoction de feuilles d’artichaut, puissant protecteur et régénérateur du foie (50 grammes de feuilles fraîches pour un litre d’eau à faire bouillir pendant dix minutes). Pensez enfin aux probiotiques pour réensemencer votre flore intestinale déséquilibrée par les excès de gras, d’alcool et de sucre.


Vivez ces moments à fond dans la convivialité et prenez soin de vous. Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année.