T’occuper de ton féminin en participant à un cercle de parole de femme

C’est l’histoire depuis la nuit des temps où les hommes et les femmes se réunissaient, en cercle, en concile pour élaborer ensemble, échafauder ensemble, construire ensemble, les règles et les modes de vie du clan.

Il est des temps anciens, où les cercles de femmes étaient construits spontanément au moment des lunes, que nous nommons aujourd’hui les règles des femmes. Les femmes avaient leur règle en fonction du cycle de la lune.

La forme du cercle est venue de la forme des planètes, la lune, le soleil, l’univers et le cercle est apparu depuis très longtemps comme un des premiers archétypes, dans un cercle il n’y a pas de hiérarchie. Le cycle de la vie s’inscrit ainsi dans un cercle, tout meurt et renait, indéfiniment.

Se réunir en cercle c’est comme d’une certaine façon rendre hommage à nos ancêtres qui à cette époque n’avait pas de chaise, mais avait la terre pour se reconnecter, assis ensemble et régissant les besoins du clan.

Pendant ces cercles de lune, les femmes, se soignaient, entre elles, les plus âgées transmettaient des informations aux nouvelles, sur la sexualité, sur les maternités, sur leur corps, et ses transformations. Elles apprenaient à méditer, à se connecter à leur vie de l’intérieur, à construire ainsi une relation intime et profonde avec leur corps.

Dans un cercle de parole de femmes, nous somme toutes installées et assises par terre en rond, ainsi nous somme toutes au même niveau il n’y a pas de hiérarchie.

Il s’agit dans les premières rencontres, de plonger dans la rivière souterraine, et « de fabriquer de l’âme » comme nous y invite James Hillman, (fondateur du courant de la psychologie archétypale). L’âme des femmes a besoin de se nourrir de silence, de chant, de rythme, de danse.

Notre société manque de sowl et les cercles de parole de femmes sont là pour l’activer grâce notamment à la réalisation des rituels qui accélèrent le ressenti et donc fabrique du sowl. Ce qui active le ressenti, la vie qui passe à travers vous pendant que vous êtes vivantes.

Par la mise en pratique des rituels, les femmes ont la possibilité :

  • De nettoyer les vieilles histoires,

  • D’assainir les vieilles structures mentales,

  • De dégager les difficultés de passer à le l’action

D’exprimer des difficultés de relation les difficultés entre femmes dans un premier temps