La glaire cervicale

Ta glaire cervicale a basiquement deux fonctionnements :

1) Ouvrir les portes de ton utérus

Avant et pendant l'ovulation (qui dure très peu de temps), ton corps met toutes les chances de son côté dans l'espoir de perpétuer l'espèce humaine. Ton col sécrète alors une glaire cervicale très nourrissante et propice à la survie des spermatozoïdes.

2) Fermer les portes de ton utérus

En dehors de la période fertile : pas d'ovule à féconder. Pas d'ovule à féconder : pas de portes ouvertes de l'utérus. Pas de porte ouverte de l'utérus : pas de festival de la glaire fertile. Là, ta glaire devient tout simplement peu propice à la survie. Et la raison est très simple ! Quand la porte est ouverte pour les spermato, elle l'est aussi pour les bactéries et virus. Mais en sécrétant une glaire pâteuse et collante, ceux qui se trouveraient là auraient bien de la peine à remonter jusqu'aux trompes de Fallope. Car si ce scénario arrivait, tu pourrais risquer l'infertilité. Au passage, quelques spermatozoïdes risquent d'y mourir rapidement, mais peu importe : notre fertilité est protégée ! Tu es donc sensée observer ce cycle qui se répète, mois après mois.

Mais la vérité est que de nombreuses femmes n'ont pas un profil de glaire optimal. Voici 5 signes que ta fertilité a besoin d'être boostée : 1️⃣ Tu n'observes rien Rien, nada, néant. Sécheresse, désespoir. Tu as beau observer, tenter de recueillir le sacro-saint-fluide, mais rien. 👉 Il est possible que tu sois en carence d'hormones ou bien que ton cycle menstruel se soit mis en pause 2️⃣ La glaire fertile est présente mais très rarement ou en très petite quantité Si tu manges des avocats, tu as déjà peut-être eu affaire à ce phénomène : l'avocat 🥑 n'est pas mûr, le lendemain toujours pas et le surlendemain... et bah non, il est déjà trop mûr ! Et parfois, la glaire cervicale c'est pareil : on l'attend, on l'attend on l'atteeeeeeennnd encore... on en observe un filament fertile ET HOP c'est déjà le retour à la case départ. 👉 Il est bien probable que tu sois légèrement déshydratée ou bien que tu souffres de constipation (et parfois même les deux en même temps). 3️⃣ Tu observes des pertes collantes en continu Ah, ça, je l'ai connu pendant ma jeunesse et mon fameux régime pâtes carbo - nutella - coca (oui, on dirait pas mais je suis passée par là quand j'étais au lycée !). 👉 Là, le message est clair : ton vagin sert de sortie de secours aux toxines et autres mucus en excès. Nous autres naturopathes appelons ça "un émonctoire secondaire", c'est-à-dire la sortie d'urgence quand les émonctoires principaux sont débordés de travail (foie, reins, intestins, poumon et peau). 4️⃣ Ça gratte un peu trop souvent Ce point en rassemble en fait deux. Les inconforts et les gratouilles peuvent être le fait d'une mycose ou autre déséquilibre de la flore vaginale. Mais on ressent aussi cet inconfort avec la sécheresse vaginale (bien connue à la ménopause mais qui concerne un grand nombre de femmes avant les règles). 👉Ce signe est généralement à mettre en corrélation avec ceux que j'ai cités juste avant, notamment l'hydratation ou le déséquilibre hormonal. 5️⃣ Tu n'es pas sûre de ce que tu observes Tu as l'impression que ton col est un petit farceur qui change tout le temps d'avis ? Ou bien tu ne sais pas encore distinguer toutes les qualités de glaire cervicale existantes ? 👉 Je suis passée par là. Comme environ toutes les femmes qui ont appris à observer leurs sécrétions fertiles, je te rassure et il n'y a aucune honte à ça. plus de questions?

N'hésites pas à me contacter