Our Recent Posts

Archive

Tags

Archétypes Féminins : les relier au cycle menstruel

As-tu déjà entendu parler des archétypes féminins ? Ou des 4 phases du cycle menstruel ?

Il existe 4 archétypes féminins majeurs. Quand on parle du cycle féminin, on fait généralement référence à : – La Jeune Fille (ou l’Amazone, la Vierge) – La Mère (ou la Reine, la Déesse) – L’Enchanteresse (ou l’Amoureuse) – La Sorcière (ou la Femme-Sage, la Magicienne, la Crône)

Ce que ne sont pas les archétypes féminins

Un archétype n’est pas une typologie de personne. C’est à dire qu’il est inutile de faire un test pour savoir “lequel des 4 archétypes féminins” tu es.

Comprendre ce qu’est un archétype

On distingue deux niveaux d’inconscient : l’inconscient personnel et l’inconscient collectif. Ce dernier comprend l’ensemble des fonctionnements de l’esprit humain, inscrits en chacun de nous, en tout lieu et toute époque. Les rituels et les symboles sont le reflet de l’inconscient collectif.

Un archétype, c’est donc un schéma, une image d’un comportement humain, dans cet inconscient collectif.

Chaque personne possède donc en elle tous les archétypes. Mais en fonction de son enfance, de sa façon de penser ou de ses actions, il est vrai qu’on observera généralement archétype humain dominant.

Les ombres

Chaque archétype possède : – Une facette principale, qui est une expression saine et consciente de l’archétype. – Deux autres facettes appelées ombres correspondant à l’archétype quand il est refoulé, déséquilibré (à l’occasion d’une peur profonde et inconsciente par exemple).

Si le schéma ou le fonctionnement est rejeté par la femme, c’est donc une ombre d’un archétype féminin qui s’exprimera à travers son comportement.

Mais j’ai parlé de deux ombres. Laquelle va s’exprimer ? Cela dépend de l’énergie qui prédomine : une ombre correspond à un excès d’expression (ou d’énergie yang) ; l’autre correspond à un manque d’expression (ou énergie yin). L’exemple illustré représente l’archétype de la mère (nourrir, éduquer, aller vers l’avenir). > Son ombre “yang” est la tyrannique (étouffante, contrôlante, etc.). Son ombre “yin” > Son ombre “yin” est l’abdicataire (désinvestie, abandon, etc.).

Archétypes Féminins et Cycle Menstruel

Nous devons à Miranda Gray une transposition au cycle féminin et sacré. Ils deviennent alors : – La Vierge (Phase pré-ovulatoire) – La Mère (Phase ovulatoire) – L’Enchanteresse (Phase pré-menstruelle) – La Crone (Phase menstruelle)

En effet, chaque phase du cycle menstruel féminin correspond à une énergie, un archétype féminin, qui lui est propre.

Selon la façon dont vous vivez chacune des phases du cycle, vous pouvez vous connecter à l’archétype correspondant pour l’explorer.

Finalement, en amenant chaque archétype à votre conscience, vous tendrez vers un équilibre pour chaque phase. Ainsi c’est tout votre cycle menstruel qui tendra vers l’équilibre !

Les 4 archétypes féminins

La Jeune Fille – La Vierge

Ici on entend la Vierge dans le sens “qui n’appartient à aucun homme”, dont la sexualité est libérée. Indépendante, elle possède une force comme l’Amazone, et une capacité à mener les projets sans pareille.

Ombres :

Sadique (Yang) : En excès, la force de la Vierge peut se transformer en agressivité, compétition, acharnement.

Masochiste (Yin) : Retournée contre elle-même, la force de la Vierge devient auto-destructrice.

La Mère – La Déesse

Elle est l’image la plus valorisée dans notre société. C’est la femme au service de sa famille, qui nourrit et sécurise mais ne s’oublie pas complètement.

Ombres :

La Tyrannique (Yang) : En se plaçant “au centre” du monde, la Mère devient possessive, manipulatrice.

L’Abdicataire (Yin) : En ne reconnaissant pas sa capacité à briller, elle se désinvesti, baisse les bras, s’oublie elle-même.

L’Enchanteresse – L’Hétaïre

Elle correspond à l’Amoureuse, celle qui aime et qui créé. Attachée à l’art, détachée des conventions sociales, son plaisir réside dans l’harmonie de toutes choses.

Ombres :

La Dépendante (Yang) : Avide et obsédée, elle devient possédée par son énergie au lieu d’en être le vecteur.

L’Impuissante (Yin) : Froide, l’Impuissance n’est plus animée par la pulsion de vie. Les sensations sont alors subies et un rien la chamboule, la déracine.

La Femme Sage – La Crone – La Médiale

C’est la sorcière initiatrice, connectée à tous les plans subtils. Ce qui la caractérise le plus est son intuition, son extra-lucidité. Elle connait la voie vers son monde intérieur souterrain, où elle se rend sans peur pour rassembler les fragments de vérité. Elle est reliée au passage des cycles Vie/Mort/Vie.

Ombres :

L’Hyper-Rationnelle (Yang) : Bouffie d’orgueil et méprisante, elle fait de ses visions une vérité cruelle ou un outil de manipulation.

L’Indiscriminée (Yin) : Incapable de faire la part des choses ou manquant de conscience, elle reste repliée sur elle-même.

Naturopathie et Archétypes Féminins

Donc, chaque phase du cycle est relié à un archétype féminin. Cela n’a rien d’étonnant puisque sous l’influence des variations hormonales, notre corps adapte son fonctionnement : digestion, système immunitaire, humeur et état d’esprit.

Mais nul besoin de subir sa condition de femme ! A chaque phase du cycle correspondent des besoins physiques et émotionnels accrus. En y répondant, tu pourras justement tirer une grande force et une grande liberté de ton cycle.

Et le masculin sacré ?

Les hommes peuvent également explorer leur masculin sacré, à travers l’archétype masculin:

– Le Roi – L’Amant – Le Guerrier – Le Magicien

©2018 by LoveYourself. Proudly created with Wix.com