L’ortie la plante magique? bon pour tout?

L’ortie : L’ortie (Urtica dioca), aussi appelée grande ortie ou ortie piquante, est une plante

originaire de l’Asie et de l’Europe, mais aujourd’hui bien répandue à travers le globe et un peu

partout en Amérique.


Quels sont les bienfaits de l’ortie?


L’ortie est l’une des plantes les plus nutritives au monde. Elle contient en effet 18 acides aminés,

dont les 8 essentiels (donc constitue une appréciable source de protéines) et est une excellente

source de fer végétal et de calcium . Par ailleurs, sa richesse en chlorophylle ainsi que sa teneur en

bêta-carotène (provitamine A), en vitamine K et en nombreux oligo-éléments comme le zinc, le

bore, le sélénium, le magnésium et la silice font de l’ortie une plante extrêmement nutritive et

reminéralisante → ce qui a des impacts positifs sur la malnutrition et les troubles d’inflammation

chronique comme les douleurs articulaires et l’eczéma.


Indications :

Système musculo-squelettique

De par son importante teneur en nutriments essentiels pour les os et les articulations (acides aminés

constituants du collagène, calcium zinc, bore, silice, magnésium), l’ortie permet le maintien d’un

système musculo-squelettique sain. Son action alcalinisante (chlorophylle et minéraux) lui confère

également un rôle anti-inflammatoire très efficace dans les cas de douleurs rhumatismales, arthrose

et arthrite.

Système digestif :

Richesse en chlorophylle (540 mg / 100g), Bêta-carotène (santé de la muqueuse), Protéine

(enzymes, neuro-transmetteurs, composition de la membrane) et Zinc (suc digestif, santé de la

muqueuse).

Systèmes nerveux et endocrinien

Étant très reminéralisante, l’ortie permet de nourrir le système nerveux et d’assurer un équilibre

hormonal. Elle est aussi intéressante pour une femme désirant concevoir ou enceinte de par son

aspect anti-inflammatoire et nutritif.

Système urinaire :

L’ortie fait partie des nombreuses plantes dites diurétiques, c’est-à-dire qui entraînent l’augmentation

de la diurèse (élimination d’eau par les reins ou urine). Cependant, contrairement à certains

diurétiques néfastes comme le café (qui acidifie et déminéralise), l’ortie, de par sa richesse en

minéraux, a un bilan électrolytique positif puisqu’elle n’entraîne pas de perte minérale malgré

l’augmentation de l’excrétion urinaire.

Par ailleurs, l’augmentation de la diurèse permet une meilleure élimination des déchets métaboliques,

donc une meilleure détoxification de l’organisme. Cela peut aussi être bénéfique dans plusieurs

contextes, comme les infections urinaires, l’hypertension artérielle, la prévention des calculs rénaux,

l’hypertrophie bénigne de la prostate (entraînant des mictions difficiles) et la rétention d’eau.

Système tégumentaire :

L’action anti-inflammatoire et alcalinisante de l’ortie en fait également une plante de base à conseiller

en cas de problèmes de peau inflammatoires comme l’eczéma. Par ailleurs, son apport en minéraux

peut permettre de solidifier les ongles cassants et de diminuer la chute de cheveux, tout

dépendamment de la cause de la perte de ceux-ci.


Les allergies

L’ortie possède également des vertus anti-histaminiques, en faisant une plante de choix dans la

prévention et le soulagement des allergies reliées à l’histamine comme les allergies saisonnières

(rhume des foins), l’urticaire et l’asthme. Prise quotidiennement pendant plusieurs semaines avant la

saison du pollen, elle peut permettre à une personne d’être pratiquement non incommodée lors de

cette période.

Dévitalisation

Anti-anémique (fer) et reminéralisante (cocktail vitaminique et minéral).

Graines sont adaptogènes.


Où la trouver ?

Cueillette : Attention, il est important de s'assurer que l'ortie n'est pas issue d'un sol

contaminé aux pesticides, aux pollutions diverses et aux métaux lourds, car l'ortie accumule

tout aussi efficacement les déchets que les autres minéraux → elle draine le sol.

Vous pouvez l’acheter en poudre ou feuille séchée en herboristerie ou magasin bio

Conseil d’utilisation ?

Une fois récoltées, les feuilles d’ortie peuvent être séchées ou chauffées (utilisées en infusion

pour faire une tisane reminéralisante ou encore ajoutées dans des soupes et bouillons). Elles

peuvent-être pressées en jus ou intégrées dans des smoothies. Ces processus neutralisent la

toxine présente dans les feuilles et retirent son aspect urticaire.

En boisson : mélanger à l’eau chaude afin d’obtenir une infusion à boire 2 à 3 fois par jour entre

les repas.

En complément dans vos plats : 1 cuillère à soupe par jour en l’ajoutant à votre guise aux

aliments (salades, desserts, smoothies ou autres mélanges). En jus de légumes.